écrivains et littérature : biographies et notes de lecture
litterature et écrivains français et étrangers

 

 

Eugène GUILLEVIC :

"Entre la lune et les buissons
Il y a une longue mémoire
Et des souvenirs de corps qui s'aimèrent"
(Sphère)

Guillevic

Biographie :

Eugène Guillevic est né à Carnac, le 5 août 1907, près de ces alignements de menhirs qui sont parfaits pour illustrer sa poésie qui se réfère sans cesse au minéral. Son père était marin, mais deviendra gendarme, et emmènera son fils loin de la Bretagne jusqu'à Ferrette, dans le Haut-Rhin.
Après un baccalauréat de mathématiques, Eugène Guillevic sera reçu au concours de l'Administration de l'Enregistrement. Il passera toute sa vie dans les administrations, et deviendra même membre des cabinets de deux ministres communistes. Il prendra sa retraite en 1967.
Mais ne croyez pas avoir affaire à un petit fonctionnaire frileux et soumis, son engagement auprès du parti communiste et toute sa poésie témoigne d'une révolte profonde contre l'ordre établi.
La guerre lui fera rencontrer Paul Eluard, auquel il dédiera son recueil Exécutoire. Il participera également au groupe Sagesse, avec son ami Jean Follain.
Sa poésie est précise, les vers sont cours et sonnent comme un bruit de galets entrechoqués. Auteur reconnu, Guillevic recevra le grand prix de poésie de l'Académie Française, et le grand prix national de poésie.
Eugène Guillevic s'est éteint à Paris, le 19 mars 1997.

A consulter, cette page sur Carnac et ses alignments de menhirs

 

Bibliographie :

Recueils édités dans la collection Poésie/Gallimard

Terraque, suivi d' Exécutoire
Sphère suivi de Carnac
Du Domaine suivi de Euclidiennes
Etier suivi de Autres
Paroi suivi de Art poétique et Le Chant

Quelques poèmes
*******

 

Battement

Pas d'aile, pas d'oiseau, pas de vent, mais la nuit,
Rien que le battement d'une absence de bruit.

 

*******

 

Couchant

C'était
Sur le sommet des arbres,

Un soleil
Qui lui aussi
Voulait toucher.

 

*******

 

Cymbalum

Une tige
D'arbuste

Qui aurait pu
Se balancer encore

S'est éprise
De son silence

 

*******

 

Harpe

Regarder
La corde tendue

Rompre un glaçon

 

*******

 

Crois tu qu'il t'aime, le sable,
Qui sans toi serait debout
Dans le roc qui te domine (...)

(Carnac)

 

*******

 

Entre la mer et la terre
Cultivée, arrangée,

La lande fait la transition
Et plaide pour ne pas choisir

(Carnac)

 

*******

.